Un projet pilote qui définit de nouvelles normes

Un projet pilote de BKW commence souvent là où d’autres s’arrêtent: ici, c’est au recyclage des installations solaires et au prolongement de la durée de vie de ces produits.

Wohlen bei Bern est synonyme d’énergies renouvelables. Cette commune du canton de Berne a donné son nom au lac de Wohlen, un bassin de retenue grâce auquel BKW produit de l’électricité depuis une centaine d’années. Wohlen définit également de nouvelles normes en matière de modernité grâce au projet pilote «Circusol», qui contribue grandement au recyclage des composants usagés des installations solaires. Ce projet permet ainsi d’obtenir de l’énergie écologique sans effets secondaires inutiles. Ce modèle d’installation innovant est vu comme la solution pour accroître l’efficacité des ressources en énergies renouvelables et optimiser davantage la compatibilité climatique dans le cadre du programme de recherche européen «Horizon 2020».

Ralph Waldmeier, responsable Business Development de BKW, souligne la pertinence de ce projet en matière de durabilité: «L’économie circulaire est primordiale pour l’avenir de l’énergie solaire. Chez BKW, nous avons tout intérêt à prolonger la durée de vie de nos produits et à faciliter le recyclage des matières premières qui les composent.»

A cette fin, BKW, qui est le seul fournisseur d’électricité à Wohlen, met à disposition toutes les données nécessaires. Ces dernières sont regroupées dans une banque de données par la Haute école spécialisée bernoise. Le professeur Stefan Grösser, responsable du secteur spécialisé d’ingénierie économique, explique à ce sujet: «Afin de permettre une réutilisation et, par la suite un recyclage des installations, il faut avant tout savoir quels matériaux elles contiennent.» A l’avenir, nous voulons rendre possible la classification précise de tous les modules en fonction de leur construction et de leur composition au moment de leur élimination. C’est ce «passeport des matériaux» qui permettra à l’installation d’avoir une «deuxième vie».

Prolonger la durée de vie

Outre le recyclage, il existe des stratégies de retraitement et de réparation d’installations existantes. Stefan Grösser développe: «Notre objectif est d’obtenir des produits avec une durée de vie la plus longue possible.» Une installation photovoltaïque moderne a une durée de vie allant de 25 à 30 ans. Mais même après cette durée, elle dispose encore d’environ 85% de sa capacité de production initiale, et peut donc continuer à être utilisée. «Quelqu’un dont la priorité ne serait pas les exigences esthétiques, par exemple, pourra se satisfaire de ce genre de système», déclare Stefan Grösser. Bien que les énergies renouvelables soient de plus en plus répandues, les experts constatent qu’une partie de la population manque d’informations à leur sujet. Le responsable BKW Ralph Waldmeier raconte: «De nos jours, la clientèle est bien plus ouverte à ce genre d’offres. En revanche, en matière d’informations, elle n’est pas toujours au fait des dernières avancées.»

Le projet Wohlen sert également à informer les habitants sur des points précis, tels que l’amortissement et les coûts de production, la couverture de la consommation propre ou les subventions des pouvoirs publics.» Pour Bänz Müller, le maire de Wohlen, ce projet

est révolutionnaire à tout point de vue: «Selon moi, la transition énergétique se fait avant tout à l’échelle de la commune. Ici, nous sommes au contact des gens et nous avons un accès direct aux données.»

BKW | MyPromise

Ensemble avec BKW

Présent à l’international, le groupe BKW est une entreprise spécialisée dans les prestations énergétiques et d’infrastructure qui déploie une solide organisation en réseau.